Archives pour la catégorie 12 – 16 ans (maths)

11 activités nature autour de la géométrie

 

11 activités géométrie

Envie d’aborder la géométrie au travers du jeu et de la nature avec vos enfants ? Ce récapitulatif de nos activités précédentes est fait pour vous. Il suffit de cliquer sur les liens pour accéder à chaque activité.

11999079_1601105956778636_3695555406445709200_ncollier de glands symétrie feuilles

 

 

 

 

Faire un mandala en symétrie

La symétrie en faisant un collier

Le jeu des paires

travail cercle light11150594_1601143283441570_6796099104813131177_nmandala

 

 

 

 


Le cercle dans la nature

Tracer un cercle au compas en faisant un cadran solaire

Créer un mandala rond

geoboard4transfertdessin formes géométriques

 

 

 

 

Créer une planche de géométrie (geoboard)

Effectuer une translation vectorielle

Faire deviner des formes géométriques avec douceur

flocons lighttravail spiral2

 

 

 

 

 

L’hexagone dans les flocons de neige

La spirale dans la nature

Créer sa GeoBoard (planche de géométrie)

Si vous vous êtes penchés sur la question des formes géométriques que l’on trouve dans la nature, vous aurez remarqué que certaines y sont de façon magnifique tel que le cercle, la spirale ou l’hexagone. Trouver des carrés ou des triangles en revanche, c’est plus compliqué ! Heureusement, la GeoBoard est là !

COMPÉTENCES :
(maths : géométrie)
– création, bricolage, mesure
– utilisation de la planche pour créer et comprendre certaines formes géométriques (carré, rectangle, triangle, triangle-rectangle…) et pour de nombreux jeux (à venir).

geoboard5

Pour fabriquer votre geoboard (planche de géométrie) vous aurez besoin d’une planche d’environ 40cm sur 30cm, d’une règle, d’un crayon et d’un paquet de clous. Nous avons décidé d’espacer nos clous d’un « pouce » (unité de mesure anglo-saxone), c’est à dire de 2,5cm. Au final ça n’a pas tellement d’importance, l’essentiel est que les espacements soient bien réguliers.

On trace à la règle les lignes verticales et horizontales et on place un clou dans les intersections afin d’avoir 15 clous horizontalement et 10 clous verticalement.

geoboard1

geoboard3

On cloue bien comme il faut…

geoboard2

C’est prêt ! Vous pouvez expérimenter, jouer, tester… En attendant on vous prépare des fiches d’activités sympa à faire avec cette planche 😀

L’autre avantage c’est qu’elle vous durera longtemps : on peut vraiment s’en servir à des âges très différents !

geoboard4

 

Hexagones – Flocons de Neige

Ça y est il neige ENFIN ! Voilà l’occasion d’observer un phénomène aussi stupéfiant que passionnant…

flocons light

COMPÉTENCES :
(sciences naturelles, maths : géométrie)
– forme géométrique : l’hexagone
– formation de la neige, de la glace
– observation

macro-photographie-flocon-de-neige-6


–> Complément d’informations pioché sur le net avec les photos de flocons :

Comment se forment les flocons de neige ?

L’hiver est synonyme de froid, de neige…et donc de flocons ! C’est en fonction de la température que la neige, en tombant, adopte des formes bien particulières. C’est tout d’abord dans les nuages que les gouttes d’eau se transforment en cristaux de glace. Chaque cristal absorbe de l’eau présente dans le nuage et qui n’est pas encore transformée en glace. De cette façon, les cristaux grossissent et quand ils sont suffisamment lourds : ils tombent !

Il existe trois types de cristaux. Si la température reste au-dessus de moins 10°C, les cristaux prennent des formes de petite colonnes avec six côtés. Si la température se situe entre moins 10°C et moins 16°C, on voit apparaître des flocons en étoile qui ont toujours six branches. Ces flocons peuvent mesurer plusieurs centimètres de diamètres. Et puis si la température baisse encore, et même si vous n’êtes plus dehors, les cristaux de neige qui continuent de tomber, prennent des formes de plaquette ou de petites colonnes.

Pourquoi ce chiffre « six « à chaque fois ? Les flocons de neige et les colonnettes sont tout simplement constitués d’eau qui a cristallisé à cause des basses températures. Et c’est la forme de la molécule d’eau qui nous permet d’expliquer la présence de six branches ou de six colonnes.

Le saviez-vous ?
Wilson Bentley, un fermier américain, a occupé 40 de ses hivers à photographier des flocons de neige qu’il regardait sous un microscope. Il semble que sur les milliers de clichés qu’il a réalisés, il n’en obtint pas deux identiques ! Si le flocon a toujours ces six branches, on ne trouve jamais les mêmes détails dans les formes.

Mandala d’été

Voici un mandala nature fait en été…

mandala

 

COMPETENCES :
(art, maths : géométrie, sciences naturelles)
– répétition géométrique de cercles du plus petit au plus grand
– alternance de couleurs et de formes
– sens de l’harmonie
– repérer l’apparence qu’ont les végétaux selon les saisons (ici : été) pour construire des formes différents selon la saison dans un même environnement.

Translation géométrique

L’imitation est un acte spontané, qui se précise avec le temps. Pour recopier une image, on la « transfère », en commençant par un point précis, ce qui est appelé « translation » en géométrie, suivant un même vecteur.

transfert

COMPÉTENCES :
(maths : géométrie)
– translation d’une image en un autre point
– imitation (refaire l’image)
– concentration et précision

Sudoku végétal

Voici un travail de logique. J’aime particulièrement les jeux de logique, car le fait de raisonner autour d’un sujet intensifie le potentiel de l’enfant sur tout les autres sujets qui viennent à lui. Le sudoku est excellent dans ce sens, et il peut avoir de nombreux niveaux de difficulté

sudoku

Le principe : sur chaque ligne et chaque colonne, il faut aligner trois éléments différents (une fleur, un feuille et une noisette). Selon l’âge de l’enfant, on peut modifier la complexité en enlevant plus ou moins d’éléments ou en agrandissant le sudoku et en y rajoutant de nouveaux éléments.

COMPÉTENCES :
(sciences naturelles, maths)
– logique
-déduction, savoir résoudre un problème

Collier en symétrie

Ne ratez pas la période des graines, on peut faire de nombreux jeux et travaux manuels avec. Aujourd’hui on vous présente un « travail » sur la symétrie : un collier fait de glands et de fil de fer (les graines sont percées avec un cou et un marteau ou enroulées sur le fil de fer).

collier de glands

COMPÉTENCES :
(art, maths : géométrie)
– imagination/créativité
– précision, dextérité
– tri de graines semblables deux par deux.
– utilisation de la symétrie dans la confection du collier

La spirale

Les maths et la géométrie font partie de toute la création. Cette semaine nous avons cherché un peu partout des SPIRALES… Jusque dans les cheveux de Nohan !

travail spiral2

COMPÉTENCES :
(maths : géométrie, sciences naturelles)
– observation, repérage d’une forme géométrique
– discussion autour des grandeurs (les tornades ainsi que la galaxie sont aussi en spirales !)
– effleurages de notions mathématiques complexes telles que la « suite de Fibonacci » et sa « spirale d’or » : on la retrouve souvent dans la nature, notamment dans la fleur de tournesol.

 

Récolter et répartir des fraises

Au printemps, nous avons récolté bon nombre de fraises dans le jardin, avec les enfants et les petits voisins. Mais attention, pas de jaloux ! Pour partager, on divise équitablement…^^

11986998_1601146080107957_8622905298333893150_n

COMPÉTENCES :
(sciences naturelles, maths)
– encourager la vie (planter, couvrir la terre, arroser, voir fleurir et fructifier) et comprendre notre interaction avec la nature, notre nécessité de la protéger
– patience (voir une plante grandir, les fruits mûrir)
– division (répartir équitablement la récolte)
– 5 sens –> goût et odorat

Cadran solaire

Cet été nous avons construit un cadran solaire. C’était une bonne occasion pour une discussion sur les astres, mais aussi pour parler d’ombre et de lumière.

11150594_1601143283441570_6796099104813131177_n

COMPÉTENCES :
(maths : géométrie, sciences naturelles : astronomie)
– mouvement des astres et leur relation avec le temps qui passe (en une journée, la terre tourne sur elle-même et cela fait changer l’angle d’éclairage du soleil, qui lui, reste à la même place)
– ombres et lumière, ombre qui change en fonction du déplacement de la lumière
– géométrie : utilisation d’un « compas » (bout de ficelle + bâton) pour former le cercle du cadran
– compréhension des pôles magnétiques Nord et Sud, de la fonction de la boussole, et ouverture sur la façon dont sont dessinées les cartes géographiques