Archives pour la catégorie Sciences Naturelles

Approche scientifique du corps humain, de la terre et de l’univers; curiosité, logique, sens de l’observation; capacité à résoudre un problème.

Un dégradé de couleurs pour illustrer la densité

L’autre jour nous avons étudié la notion de densité au travers de la densité de l’eau de mer. Aujourd’hui, pour aller plus loin, on voit comme différents types de liquides peuvent avoir différentes densités, et donc… ne pas se mélanger ! On a un peu l’impression de faire de la magie, avec toutes nos expériences^^

COMPÉTENCES :
(sciences naturelles)
– comparaison de 4 liquides aux densités différentes : alcool, huile, eau et liquide vaisselle.
– rappel de la notion de densité (voir l’article sur l’eau de mer pour les explications)

densité différents liquides

Pour réaliser l’expérience c’est très simple : il faut mettre les liquides dans l’ordre du plus dense au plus léger. D’abord le liquide vaisselle (écocert de préférence 😉 hihi), puis l’eau, ensuite l’huile et en dernier l’alcool… Mais attention : pour mettre l’alcool c’est plus délicat, il faut y aller avec précaution, faire glisser le produit le long des parois du verre, en en faisant le tour.

On a voulu colorer chaque étage avec des poudres de colorants naturels pour faire un bel effet, mais l’étage de l’eau, qui devait être BLEU (un extrait de spiruline), nous a laissé tomber… Au final c’est joli quand même car on a une sorte de dégradé. Les enfants, les copains et les petits voisins étaient tous impressionnés, héhéhé !

#ÉpaterLesGossesMissionRéussie^^

Visite du musée des Pompiers

Notre amie Caroline est pompier bénévole. Nous l’avons suivie au musée des pompiers de la ville de Gex dans une visite guidée de groupe pour en savoir plus sur ce métier passionnant ! C’est aussi une bonne occasion de parler de l’élément feu. Si vous souhaitez en visiter un, sachez qu’il y a des musées de pompiers un peu partout en France.

COMPÉTENCES :
(citoyenneté, histoire, sciences naturelle)
– découverte d’un métier tourné vers l’humain et le don de soi pour les autres
– découverte de son évolution au travers des époques jusqu’au jour d’aujourd’hui
– savoir comment le feu se propage et différentes façon de l’éteindre
– responsabilité : que faire en cas d’incendie et quels gestes éviter

pompiers

Nous avons interviewé Caroline :

Qu’est ce que tu aimes dans ce volontariat ? J’aime le fait d’aider sans rien attendre de spécial en retour, rendre service, le contact humain et faire partie d’une équipe 🙂

Comment ça se passe en pratique lorsqu’il y a quelqu’un qui a besoin d’aide ? Quand je suis dans mon village et que j’entends la sirène, j’ai 8 minutes pour me rendre à la caserne, contacter le centre d’appel pour savoir quel est l’objet de l’appel. On s’habille et on prend le camion adéquat selon l’urgence, et on met les sirènes pour se rendre sur le lieu de l’incident.

Quels conseils donnerais-tu as un enfant qui se trouve face à un incendie ? Selon la gravité de l’incendie, il faut protéger sa respiration, d’éviter au maximum de respirer la fumée en mettant un tissus humide sur sa bouche. Il faut immédiatement demande l’aide d’un adulte et appeler le 18 ou le 112 (numéro européen de secours) pour que les pompiers puissent intervenir.

Pour aller plus loin, Caroline te conseille de visiter ce site : http://www.attention-au-feu.fr/espace-enfant/apprends-avec-nous :

QUE DOIS-JE FAIRE SI UN FEU ÉCLATE CHEZ MOI ?

  • Surtout ne te cache pas, tu risquerais d’être pris au piège et d’être asphyxié par la fumée.
  • Surtout ne prends pas de risques et ne tente rien tout seul !
  • L’air frais se trouve au niveau du sol : évacue en rampant pour ne pas inhaler de la fumée.
  • Avant d’ouvrir une porte, touche-là : si elle est brûlante, ne l’ouvre pas et bouche au maximum les espaces libres avec des tissus mouillés de préférence. Si tu le peux, arrose la porte, elle résistera plus longtemps au feu.
  • Si tu ne peux pas sortir, réfugie-toi sur un balcon ou à la fenêtre et manifeste-toi afin que les secours puissent t’évacuer.
  • Si tu peux sortir, retrouve ta famille au lieu défini pour l’évacuation. Ne retourne jamais dans une maison en feu. Va à la rencontre des sapeurs pompiers dès leur arrivée et donne-leur tous les renseignements que tu as sur l’incendie (personne manquante, la pièce d’origine du feu, les produits dangereux et leur localisation…).

caro pompier

12825251_1009755599098431_2056933563_n

Bravo Caro !! Et un grand merci !

 

Sculpture de neige

Il n’a pas quasiment pas neigé cette année chez nous. On est un peu déçu… Du coup on n’a pas eu l’occasion de faire de belles sculptures. Je vous partage notre dragon de l’an dernier, on s’était bien amusés à le faire en famille !

COMPÉTENCES :
(art, sciences naturelles)
– création de grande envergure, reproduction mentale, souci des proportions
– compréhension et manipulation d’un matériau : la neige (se protéger les mains car c’est froid ; passe de floconneuse à dure en la tassant pour modeler notre dragon)
– observation de l’impact du froid puis du chaud sur l’élément eau

dragon de glace2

Le froid permet la neige et conserve la sculpture tandis que le soleil et un réchauffement de température l’ont fait fondre en plusieurs jours. La neige compactée fond plus lentement…

dragon de neige1

Comprendre la densité de l’eau de mer

Ces derniers temps on fait beaucoup d’activités autour de l’eau. Comme on est en plein hiver et qu’on n’a pas de mer à côté, on a fait cette dernière expérience à la maison. Celle-ci porte sur la densité de l’eau : la façon dont elle augmente avec le sel, permettant à certains objets de flotter dedans !

COMPÉTENCES :
(sciences naturelles)
– mener une expérience, tester et valider sa démarche
– compréhension basique de la notion de densité au travers d’un cas concret : l’eau de mer

densité de l'eau de mer

L’expérience :

Dans deux bocaux, nous avons mit de l’eau. Dans l’un de deux, nous avons ajouté un demi verre de sel pour représenter la mer. Nous y avons plongé plusieurs éléments, certains, trop légers, flottaient dans les deux, certains, trop lourds, coulaient dans les deux…

densité sel2

Notre plus belle réussite s’est faite avec des citrons et des tomates-cerises !

densité sel 4

densité1

densité2

Pour leur faire comprendre ce qu’est la densité, je leur ai expliqué que chaque objet de ce monde est composé “d’air et de molécules”. J’ai prit deux pots de même taille représentant l’eau. J’ai mit très peu de perles dans l’un, pour représenter les molécules invisibles (on peut mettre des billes, des cailloux…), puis j’en ai rempli l’autre presque entièrement.

–> Dans le premier, qui représente l’eau douce, il y a beaucoup de place. Les perles (molécules ; qui en fait devraient flotter partout dans le verre) laissent passer la tomate et elle plonge au fond. La densité est faible.
–> Dans le deuxième, qui représente l’eau salée, il y a beaucoup plus de perles, la tomate ne peut plus passer au travers pour atteindre le fond. La densité est forte !

En se dissolvant dans l’eau, le sel a donc augmenté la densité de l’eau.

densité sel5

“Mais alors, dans la mer, on flotte plus facilement ? C’est cool !”

Notre livre/ebook de recettes crues et végétales

Cette année 2015, Nohan, Shani et moi avions un projet : publier un livre de recettes végétales (vegan), crues, sans sucre, sans céréales… à la fois pour donner à mes enfants l’envie de manger sain et pour partager nos plats avec d’autres enfants.

COMPÉTENCES :
– Construction d’un livre (langage)
– Photos et mise en page artistique (art)
– Compréhension de l’équilibre alimentaire (sciences naturelles)
– Notions d’écologie et partage avec d’autres enfants (citoyenneté)

Eh bien c’est chose faite, et on est super-méga-fiers, c’est peu de le dire ! Tadaaam :

 


Commandez-le dès maintenant en EBOOK dans notre boutique.

Nous nous sommes ré-ga-lés à le faire. En début de livre, nous avons créé un petit roman-photo sur l’impact de nos choix alimentaires, tant sur la planète, les animaux, que sur notre corps et même nos émotions.

sommaire copie

pages 12 13

Nous avons testé et re-testé ensemble tout les plats. Si une recette ne plaisait pas à leurs goûts d’enfants, on la modifiait ! Par exemple nous avons fait au moins 15 versions de notre recette phare : le chocolat cru à 40% de cacao. Il fallait que le chocolat soit bon, peu amer, qu’il soit homogène, qu’il ne fonde pas trop vite… Un vrai challenge, que nous sommes fiers d’avoir relevé ! Et je ne vous parle même pas des jus et smoothie vert, dont la couleur intrigue les enfants au premier abord. Il fallait les rendre séduisants autant dans l’aspect que pour le palais !

pages 28 29

Pour que les enfants puissent être autonomes dans la confection des recettes, mon amie Delphine Chklé, avec qui nous avions créé le magazine gratuit pour enfant alternatifs Pitaya, a illustré avec amour de très jolis pas à pas.

pages 16 17

Et vous ai-je dit qu’il avait été préfacé par Thierry Casasnovas, à sa demande ? <3

glace choco noisette

Les enfants sont super fiers de leur « oeuvre d’art ». On a invité les amis et les cousins à faire les photos avec nous, en en faisant un vrai album photo personnel. C’est donc littéralement une partie de nous, de notre vie, de notre quotidien, que nous vous partageons, avec beaucoup de joie et de tendresse.

Pour le lancement d’Académie Nature, nous avons décidé de vous faire une offre : vous pouvez vous procurer notre livre en EBOOK dans notre boutique à moins de la moitié de son prix papier 😉

Vous pouvez également vous procurer la version papier sur amazon : Goûters Sains pour Petits Héros ou directement aux éditions le chou brave.

S’il vous a plu, nous vous invitons à nous laisser un message ici, sur facebook ou sur amazon, et les enfants, nous serons également heureux de voir vos photos pour ceux qui ont envie d’en envoyer à Nohan et Shani :-)

Avec toute notre joie, notre gratitude et notre amour <3

Marion, Nohan et Shani

PS : si cela vous intéresse, j’ai également écrit un livre de recettes végétales et crues pour adultes intitulé “Le Régime d’Abondance” disponible en EBOOK sur mon site Change le Monde !

couverture régime abondance

Expérience sur le cycle de l’eau

Cette expérience est très intéressante pour démontrer ce qui se passe en ces temps pluvieux. C’est presque un tour de magie ! Elle montre aux enfants que l’eau peut prendre plusieurs formes alternativement (liquide –> gaz –> liquide). En expliquant le cycle de l’évaporation puis de la pluie, elle fait aussi réaliser que l’eau s’en trouve filtrée…

cycle eau

COMPÉTENCES :
(sciences naturelles)
– compréhension du cycle perpétuel de l’eau dans la nature.
– compréhension des états gazeux et liquide d’un même élément : l’eau.
– visualisation de la filtration de l’eau effectuée lors du processus.

L’expérience :

Matériel : un bocal, une petite coupelle (par exemple un bouchon retourné), un plastique transparent, un élastique ; de la terre, de l’eau.

Dans le bas du bocal, nous avons mit de la terre et de l’eau, formant une boue épaisse. Pour illustrer un jardin, nous avons même ajouté quelques bruns d’herbe. Au centre du jardin, nous avons posé une coupelle.

écosystème2

Ensuite, nous avons refermé le bocal avec un morceau de sac plastique transparent et un élastique. Au centre de ce “couvercle”, nous avons déposé un caillou.

écosystème3

Sous l’effet du soleil, l’eau s’évapore et monte vers l’atmosphère où elle se refroidit peu à peu. L’action du froid condense cette eau dans les nuages, (ici le nuage est représenté par le plastique qui intercepte l’eau à l’état gazeux), puis retombe ensuite sous forme de gouttes (la pluie, les précipitations). Le caillou dirige les gouttes droit dans la coupelle, afin qu’on puisse visualiser le résultat de l’opération.

écosystème1

L’eau change d’état au cours de son cycle, passant de l’état liquide à l’état gazeux, puis de l’état gazeux à l’état liquide…

cycle eau résultatSeule l’eau s’évapore. Ainsi, lorsqu’elle retombe sous forme de pluie, elle est toute propre ! Magique, non ?

Nourrir les oiseaux

Ce dimanche, il y a eu beaucoup de soleil. On en a profité pour préparer un petit encas pour les oiseaux restés ans le coin pendant l’hiver.

COMPTÉTENCES :
(sciences naturelles, citoyenneté)
– se renseigner sur ce que mange un oiseau
– comprendre la vie des oiseaux en hiver
– s’impliquer, fabriquer une repas pour aider les oiseaux à trouver de la nourriture

repas pour oiseaux affiche

Il faut : une matière grasse solide à température ambiante, des graines diverses (ici : courge, lin, sarrasin) ainsi que des fruits (ici : raisins secs), un pot pour mouler le tout et un bout de ficelle.

repas oiseauxrepas oiseaux 4

 

 

 

 

On fait fondre la matière grasse pour y incorporer les graines. Verser le tout dans le pot, y plonger les deux extrémités de la ficelle, mettre au congélateur quelque minutes, et c’est prêt !
repas oiseaux2 On démoule et on trouve une branche ombragée où accrocher fièrement son snack !repas oiseaux1

<3 <3 <3 Belle journée à tous !

Pâte à Sable

Je vous avoue qu’en hiver, on se sent bien moins connectés à la nature. Nous avons donc prit le parti de l’inviter chez nous… Cette semaine nous avons ardemment cherché et déniché sur internet une recette de… “Pâte à Sable” ! Moins salissante que le sable mouillé, plus facile à compacter et à stocker, moins chère que le Kinetic Sand – Sable à Modeler, on peut aisément en faire une activité d’intérieur sur de grands plateaux.

COMPÉTENCES :
(sciences naturelles, maths, art et sport)
– création d’une pâte, réunir le matériel et les ingrédients en quantités adéquates
– modelage, imaginaire, instant présent
– 5 sens –> développer le toucher
– motricité des mains, des doigts et du poignet

pâte à sable affiche1

Recette :
– 3 cup de sable
– 3 cup de farine
– 1 cup d’huile végétale

pâte à sable ingrédients 2

1 cup = un récipient de 250ml, par exemple un bol. L’essentiel est de respecter à peu près les proportions ; il faut que l’on puisse former des boules “qui se tiennent” avec la pâte.

Nous avons prit du sable grossier de bac à sable. Il peut être intéressant d’utiliser différents types de sables aux coloris et finesses différents !

sable

C’est un vrai succès. Nohan, qui n’aime pas les jeux salissants, trouve la pâte très agréable, “comme un massage pour ses mains”. La grande voisine de 11 ans Manon, passée à l’improviste, a elle aussi accroché ! Comme quoi il n’y a pas d’âge pour le sensoriel 😉

Ouverture/Fermeture d’une pomme de pin

Savez-vous pourquoi une pomme de pin s’ouvre ou se ferme, dans la nature ? Chaleur ? Humidité ? Froid ?… Nous avons tenté une expérience pour essayer de comprendre.

COMPÉTENCES :
(sciences naturelles)
– s’interroger, réfléchir et expérimenter autour d’une problématique donnée
– compréhension de l’influence de la chaleur et de l’humidité sur une pomme de pin (et par conséquent sur la reproduction d’un pin).
– se laisser surprendre par le phénomène, qui fonctionne même sur de vieilles pommes de pins !

L’ÉXPERIENCE :

On a prit 3 pommes de pin ouvertes. Dans un premier bocal, on a mit de l’eau froide, dans un deuxième, de l’eau chaude.
ex pomme de pinOn a plongé une pomme de pin dans chaque, en gardant la troisième hors de l’eau comme témoin.

ex pomme de pin 2

Au bout de 10 minutes, la pomme de pin plongée dans l’eau chaude était déjà presque refermée !ex pomme de pin 3

Deux heures plus tard, les deux pommes de pin étaient toutes deux bien fermées :

ex pomme de pin 4Hypothèse de conclusion : l’humidité est la clé. À la période des graines (les pignons) la chaleur estivale fait ouvrir les écailles et le vent aide les graines à s’envoler pour à aller germer quelque part. La pluie d’été, couplée à la chaleur, font se fermer rapidement les écailles afin de protéger les graines de la moisissure ou de germer au mauvais endroit, à un moment où elles ne peuvent s’envoler bien loin. Lorsqu’il fait froid, les écailles se ferment également, mais sans se presser car il n’y a pas de graines donc pas de nécessité.
–> Pour se reproduire, un pin a besoin d’une alternance entre chaleur sèche (pour déloger les pignons) et humidité (pour faire germer les pignons).

 

Hexagones – Flocons de Neige

Ça y est il neige ENFIN ! Voilà l’occasion d’observer un phénomène aussi stupéfiant que passionnant…

flocons light

COMPÉTENCES :
(sciences naturelles, maths : géométrie)
– forme géométrique : l’hexagone
– formation de la neige, de la glace
– observation

macro-photographie-flocon-de-neige-6


–> Complément d’informations pioché sur le net avec les photos de flocons :

Comment se forment les flocons de neige ?

L’hiver est synonyme de froid, de neige…et donc de flocons ! C’est en fonction de la température que la neige, en tombant, adopte des formes bien particulières. C’est tout d’abord dans les nuages que les gouttes d’eau se transforment en cristaux de glace. Chaque cristal absorbe de l’eau présente dans le nuage et qui n’est pas encore transformée en glace. De cette façon, les cristaux grossissent et quand ils sont suffisamment lourds : ils tombent !

Il existe trois types de cristaux. Si la température reste au-dessus de moins 10°C, les cristaux prennent des formes de petite colonnes avec six côtés. Si la température se situe entre moins 10°C et moins 16°C, on voit apparaître des flocons en étoile qui ont toujours six branches. Ces flocons peuvent mesurer plusieurs centimètres de diamètres. Et puis si la température baisse encore, et même si vous n’êtes plus dehors, les cristaux de neige qui continuent de tomber, prennent des formes de plaquette ou de petites colonnes.

Pourquoi ce chiffre « six « à chaque fois ? Les flocons de neige et les colonnettes sont tout simplement constitués d’eau qui a cristallisé à cause des basses températures. Et c’est la forme de la molécule d’eau qui nous permet d’expliquer la présence de six branches ou de six colonnes.

Le saviez-vous ?
Wilson Bentley, un fermier américain, a occupé 40 de ses hivers à photographier des flocons de neige qu’il regardait sous un microscope. Il semble que sur les milliers de clichés qu’il a réalisés, il n’en obtint pas deux identiques ! Si le flocon a toujours ces six branches, on ne trouve jamais les mêmes détails dans les formes.