Le jour où j’ai choisit entre l’amour et la haine

La question la plus profonde et la plus importante que j’ai été amenée à me poser au cours de ma vie est celle de savoir ce qui guidera mes pas. L’amour, ou la haine ?

Lorsqu’on regarde autour de soi on a parfois envie de hurler et de se renfermer sur soi-même dans un sentiment de désespoir.

Au cours de ma vie j’ai croisé des enfants soldats armes aux poings, j’ai vu des gens arnaquer et dépouiller ceux mêmes qui essayaient de les sortir de la misère, des chefs de village réquisitionner des frigos destinés aux campagnes de vaccination des enfants afin d’y mettre leur bières, des dirigeants utiliser les impôts de la population pour acheter des armes et s’enrichir tandis que la population souffrait. J’ai vu des amis s’engager dans la guerre et mourir, j’ai vu les ravages des attaques faites à la machette sur le corps d’innocents, j’ai bercé dans mes bras des bébés en train de mourir de malnutrition et de malformations. J’ai subit le racisme envers les blancs, les coups et les pierres lancées à la tête. J’ai aussi été violée.

Tout cela bien avant d’avoir seulement 24 ans.

J’ai apprit dans mes tripes à quel point la misère, la violence et la haine nous plongent dans le désespoir et nous donnent envie de haïr le monde à notre tour. Des gens se tournant totalement vers la haine j’en ai connu. Tout cela m’ayant sans doute sensibilisée et ouvert les yeux, j’ai remarqué comment nous infligeons la même violence froide aux animaux, et comment nous détruisons la planète dans l