Mes propres années d’école à la maison en Afrique

Salut ! La semaine dernière, dans mon Guide de survie de la mère au foyer, j’ai insisté sur le fait de croire en ses convictions éducatives et de les vivre à fond. Aujourd’hui, j’aimerais l’illustrer pour vous. J’ai écrit cet article récemment, et je me devais de vous le partager sur l’Académie Nature…

Cette année, mon fils a 6 ans et ma fille 4 ans. Je vous parle régulièrement de mon choix de ne pas scolariser mes enfants. Ce dont je ne vous ai pas encore parlé, c’est de mes propres années d’école à la maison, au même âge que mes enfants, et de l’impact que ça a eu sur ma vie 🙂

Mon père travaille dans une société internationale d’ingénierie et de conseil en environnement, il est spécialisé dans l’assainissement et l’alimentation en eau potable des pays en voie de développement. Il part fréquemment à l’étranger pour des missions plus ou moins longues. Ainsi je suis née sur l’île de Mayotte !

IMG_0058

Lors d’une mission de plusieurs années au Tchad, tandis que j’avais 4 ans, mon frère 6 ans et ma soeur quelques mois, nous l’avons accompagné. Nous avons alors atterri à N’Gouri, un petit village de brousse au milieu du désert…

IMG_0019

Notre maison était entourée de sable dans lequel jouer et courir pieds nus.

IMG_0018

C’était une vie très libre et très riche !

IMG_0029IMG_0039

Mon père nous avait construit un portique en bois sur lequel s’amuser.

IMG_0062IMG_0030IMG_0001

Des bassines ou le lavoir nous servaient de baignoires pour nous rafraîchir.

1795750_10202263154632991_1067620018_n

Ma petite soeur mettait des couches lavables et était portée sur le dos par sa nounou.

IMG_0023

Nous avions un poulailler…

IMG_0053 IMG_0047 IMG_0065

…et des animaux de passage.

IMG_0037

IMG_0042 IMG_0041IMG_0027Éléphants, girafes, singes ; ceux qu’en occident on ne voit que prisonniers dans des cages, nous les voyions libres !

IMG_0063 IMG_0055

Nous pouvions manger avec les doigts 😉 (ce qui déprimait nos grand parents quand on rentrait l’été^^)

IMG_0052 IMG_0025 IMG_0026 IMG_0016

Le contact avec la nature était permanent, omniprésent.

IMG_0028

(le sable et la chaleur aussi 😀 )

IMG_0024

On était immergés dans une autre culture…

IMG_0064IMG_0038IMG_0045 IMG_0046

…jusqu’au bout des cheveux^^

IMG_0048

C’était chez nous, tout simplement.

IMG_0035

Ma mère, institutrice, enseignait le CP et le CE1 à mon grand frère, tandis que moi j’étais libre…

FullSizeRender

Par la suite, nous avons été au Burkina Fasso…

FullSizeRender_1 FullSizeRender_3FullSizeRender_2 Nous avons vécu au Mali, où une de mes amie de France est venue me rendre visite en vacances. Dans les voitures, on ne mettais jamais de ceintures.

FullSizeRender FullSizeRender_4IMG_3002

J’ai fait mon Lycée au Tchad, où j’ai rencontré mon mari actuel.

Vous pouvez imaginer comme une telle vie peut impacter ce que l’on est devenus, ainsi que nos propres choix éducatifs…

FullSizeRender_2

Mon grand frère à vécu quelques mois dans un campement de nomades et a écrit un livre sur cette aventure (« Au coeur de la Transhumance« ) il a vécu en Egypte et voyagé ailleurs… Il a fait partie d’une association d’aide aux SDF sur Paris, à lancé les « incroyables comestibles » dans sa ville, il est prof d’histoire, travaille avec les scouts et est formateur en BAFA. Sa femme est Tunisienne et leur bébé allaité et porté en écharpe.

148520_10200868963779091_698200059_n

Ma soeur a fait des études dans l’écologie, elle voyage beaucoup, elle a travaillé dans un orphelinat au Maroc et travaille actuellement dans l’humanitaire, pour le milieu associatif de l’ambassade de France pour le Tchad.

6386_4476748229520_1553367457_n 226382_12584394345_7402_n 228262_12584064345_8094_n

J’ai fais un stage infirmier en brousse au Tchad, dernière fois que nous nous y sommes retrouvés en famille, en 2007-2008, à Mongo, où mon père continuait ses projets d’accès à l’eau potable et où ma mère enseignait dans des classes de brousse ainsi que dans une école pour petits aveugles.
A présent j’essaye de changer le monde grâce à internet, à mes livres et mes vidéos, à ma propre vie « différente » (vegan, école à la maison, écolo…).

Tout ça pour vous dire que quelque soit ce que disent les gens autour de vous, croyez en vos choix éducatifs même lorsqu’ils sont hors-norme et uniques. Ils ne feront pas tout, bien sûr, mais ils imprègneront vos enfants et ils leurs donneront pour preuve qu’on a le droit légitime de vivre selon ses désirs. Je suis fière de mes parents, je suis fière de mon frère et de ma soeur. Ce que je veux transmettre à mes enfants, c’est la même certitude qu’une fois libre, notre vie prend sens et tout nous devient possible.

Merci de m’avoir lue. Bonne journée à vous !

Marion

 

Related Post

Laisse un commentaire :

8 réflexions au sujet de « Mes propres années d’école à la maison en Afrique »

  1. sandy

    merci Marion! génial cette vie! ça fait rêver!! et le résultat est magnifique.
    très bonne continuation a toi et continu s’il te plait de nous inspirer 😀

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *